DiabSurf, le diabète sur l'Internet > DiabSurf Light  

Urgences > Nausées, vomissements, gastroentérite >>>


Nausées, vomissements, gastroentérite

Les nausées et vomissements posent le problème de leur cause (début de décompensation du diabète ou autre problème ?) et de leurs conséquences (puisque l'on ne peut plus manger normalement).

1) Si la glycémie est élevée avec acétonurie franche, il s'agit d'un début de décompensation du diabète.

Dans ce cas, vous n'arriverez pas seul à redresser la situation car il faut des perfusions pour corriger la déshydratation et apporter le sucre et l'insuline nécessaires pour réorienter le fonctionnement du corps vers une utilisation du sucre au lieu des graisses de réserve. Une hospitalisation est donc nécessaire sans tarder.

Vomissements + Glycémie élevée + Acétonurie élevée
= Hospitalisation

2) Si la glycémie est normale ou presque, sans acétone ou avec des traces d'acétone dans les urines, les vomissements ne sont pas dus à un début de décompensation du diabète, mais à une autre cause, et le problème est le risque d'hypoglycémies.

Si le diabète est traité par des comprimés, on peut baisser le nombre de comprimés, voire les arrêter transitoirement en cas d'hypoglycémie confirmée, mais il faut savoir que les comprimés continuent d'agir un certain temps après leur arrêt.

Si le diabète est traité par l'insuline, il faut diminuer les doses, mais il ne faut jamais arrêter les injections car l'organisme à besoin d'insuline même si on ne mange pas (environ la moitié de la dose d'insuline quotidienne est nécessaire au fonctionnement du corps, et l'autre moitié est nécessaire pour la prise en charge des repas).

Vomissements + Glycémie normale + Pas d'acétone
= Baisser l'insuline mais ne pas l'arrêter

3) Il n'est pas rare de penser avoir une gastroentérite ou une "indigestion", alors qu'en fait il ne s'agit pas d'une gastroentérite qui décompense le diabète, mais d'une décompensation du diabète qui se manifeste par des symptômes digestifs.

Le problème est alors que bien souvent :
- on ne mesure pas sa glycémie car on pense savoir ce que l'on a, ou on pense à tort qu'elle ne peut pas être élevée car on ne mange pas ou peu,
- et on ne fait pas son injection d'insuline car on n'a pas envie de manger en raison des troubles digestifs, ce qui contribue à accélérer la décompensation par suite du manque en insuline.

Si la situation ne s'arrange pas rapidement, il faut :
- faire des glycémies plus souvent,
- faire des contrôles urinaires (glycosurie et acétonurie) si la glycémie est élevée,
- maintenir son alimentation, au besoin en avalant des glucides facilement digestibles : jus de fruits, compotes de pommes, confitures, glaces...,
- adapter les doses d'insuline selon ces contrôles (parfois réduire l'insuline, plus souvent l'augmenter, jamais l'arrêter),
- consulter rapidement un médecin pour traiter le diabète, mais aussi pour le diagnostic et le traitement d'une maladie qui déséquilibre le diabète.

Hypothèse de gastroentérite
= Glycémies plus souvent + Rechercher l'acétone

 

Copyright DiabSurf

http://www.diabsurf.com