DiabSurf, le diabète sur l'Internet > DiabSurf Light  

Urgences > Hypoglycémie : Causes DT1 >>>


Causes des hypoglycémies : Diabète de type 1

1) Alimentation

- Collation ou repas ayant comporté peu de glucides et/ou pas assez d'aliments non glucidiques (les aliments non glucidiques, notamment les fibres et les protéines, contribuent à limiter la rapidité et l'importance de l'élévation de la glycémie après repas à un niveau ne conduisant pas au passage dans les urines d'une partie des glucides du repas).

- Collation ou repas trop tardifs ou sautés.

- Boissons alcoolisées (l'alcool bloque la fabrication de sucre par le foie, ce qui favorise les hypoglycémies et les rend plus sévères et plus prolongées).

2) Exercice physique

- Absence de diminution de la dose d'insuline avant le sport, ou dose habituelle sans avoir augmenté la ration en glucides avant, pendant, et après le sport.

- Injection dans une zone qui travaillera beaucoup pendant le sport (cuisses avant de faire du vélo, bras droit avant de faire du tennis chez les droitiers...).

- Oubli d'une collation supplémentaire le soir au coucher après avoir fait du sport pendant l'après-midi.

3) Insuline

- Erreur de dose d'insuline (par exemple, 30 unités au lieu de 20).

- Erreur d'insuline (par exemple, utilisation d'insuline rapide au lieu d'insuline retard, ou injection le soir de l'insuline du matin alors que les deux insulines ne sont pas identiques).

- Utilisation d'une dose excessive d'insuline rapide pour corriger une hyperglycémie.

- Majoration, par erreur, de la dose d'une injection faite dans les suites d'une hypoglycémie ayant entraîné une hyperglycémie réactionnelle.

- Non-adaptation des doses d'insuline alors que les besoins ont diminué (par exemple, après guérison d'une maladie qui avait augmenté les besoins en insuline).

4) Diabète instable vrai

Il peut exister une variabilité très importante de la glycémie, le diabète paraissant alors se comporter de façon incohérente le matin à jeun, mais aussi pendant la journée avec par exemple une glycémie à 4,00 g/l en fin d'après-midi, puis à 0,30 g/l à la même heure le lendemain alors qu'il n'y a eu aucun événement particulier pouvant en être responsable.

Ce phénomène, qui est lié au diabète lui-même, est d'autant plus fréquent que le diabète est ancien.

Dans ces cas, un schéma insulinique en multi-injections permet de réagir au plus près des événements glycémiques. L'utilisation d'une pompe à insuline est également une solution intéressante.
 

Copyright DiabSurf

http://www.diabsurf.com