DiabSurf, le diabète sur l'Internet



Origine du sucre dans le sang


Pour mieux comprendre l'origine du sucre présent dans le sang, on peut proposer une représentation imagée des «itinéraires du sucre», ainsi qu'un petit bilan chiffré.


Itinéraires du sucre

Imaginons que l'on puisse marquer d'un point rouge chaque particule de sucre présente dans les aliments d'un repas (féculents, pain, fruits...) et d'un point vert chaque particule de sucre fabriquée par le foie :

• après le repas, les points rouges se trouvent dans l'estomac, puis dans l'intestin,
• pendant la digestion, on les trouve dans les vaisseaux sanguins qui relient l'intestin au foie,
• une certaine quantité de points rouges s'arrêtent dans le foie où ils sont assemblés en des chaînes de points rouges (glycogène qui constitue la forme de stockage du sucre),
• plus de la moitié des points rouges passent à travers le foie sans s'y arrêter, se répandent dans le sang, et sauf certains qui sont utilisés par les cellules du corps pour les dépenses énergétiques en cours, la plupart d'entre-eux sont stockés dans les muscles (également sous forme de glycogène),

• lorsque la digestion est terminée, le foie fabrique des points verts à partir des chaînes de glycogène, et au niveau des muscles l'activité physique entraîne la fabrication de points verts à partir des chaînes de glycogène,

• autrement dit, le sang est uniquement un lieu de passage : soit de l'intestin vers le foie et les muscles (pendant la digestion), soit du foie vers les cellules du corps (dans l'intervalle des repas), mais pas un lieu où resterait du sucre depuis un repas jusqu'au repas suivant.


Petit bilan chiffré

On peut partir des faits suivants :

• comme la glycémie à jeun, ou à distance des repas, est de moins de 1 g/l, et qu'il y a 5 litres de sang dans l'organisme chez l'adulte, on peut estimer que dans l'intervalle des repas, à un instant donné, il n'y a que 5 g de sucre dans la totalité du sang du corps,
• comme la glycémie après le repas ne dépasse pas 1,50 g/l, et qu'il y a 5 litres de sang dans l'organisme chez l'adulte, on peut estimer qu'à un instant donné pendant la digestion, il y a au plus 8 g de sucre dans la totalité du sang corps au moment où la glycémie est la plus forte dans les deux ou trois heures que dure la digestion,
• comme les besoins en sucre pour 24 heures sont d'environ 200 g chez l'adulte sans excès de poids ayant une activité physique modérée, on en arrive à la conclusion que ce sont 200 g de sucre qui parviennent à être utilisés par le corps, mais sans qu'à aucun moment la quantité de sucre présente dans la totalité du sang du corps ne dépasse 5 g dans l'intervalle des repas, et 8 g au plus fort de la digestion,
• ceci n'est bien évidemment possible que parce que le sang n'est qu'un lieu de passage : soit de l'intestin vers le foie et les muscles (pendant la digestion), soit du foie vers les cellules du corps (dans l'intervalle des repas), mais pas un lieu où resterait du sucre depuis un repas jusqu'au repas suivant.

Le sang est un lieu de passage du sucre et non un lieu de stockage du sucre


On peut donc retenir

• le sang n'est pas un lieu de stockage du sucre : le sucre ne fait qu'y passer plus ou moins rapidement, et à un instant donné il ne peut pas y avoir beaucoup de sucre dans la totalité du sang (par exemple, lorsque la glycémie est à 1 g/l, cela ne représente en fait que 5 g dans la totalité du sang, c'est à dire 40 fois moins que les besoins pour une journée),
• la glycémie après les repas dépend du stockage dans le foie et dans les muscles,
• la glycémie à jeun est due à une libération de sucre par le foie en fin de nuit, et non à du sucre qui serait resté dans le sang à la suite du repas de la veille au soir.

Ceci est identique chez les diabétiques

• la difficulté à stocker le sucre présent dans les repas entraîne une élévation trop importante de la glycémie après les repas,
• et si on pouvait marquer avec des points rouges les particules de sucre des repas, et avec des points verts les particules de sucre fabriquées par le foie, on pourrait également constater que 4 ou 5 heures après le repas du soir (au lieu de 2 à 3 heures chez les personnes non-diabétiques) :
- tous les points rouges se trouveraient dans le foie ou dans les muscles (et éventuellement dans les urines si la glycémie a dépassé 1,80 g/l),
- toutes les particules de sucre présentes dans le sang seraient marquées d'un point vert car elle seraient toutes issues d'une fabrication par le foie.

La glycémie après les repas dépend du stockage dans le foie et dans les muscles


La glycémie dans l'intervalle des repas est assurée par la libération de sucre par le foie


La glycémie à jeun est due à une libération de sucre par le foie en fin de nuit, et non à du sucre qui serait resté dans le sang à la suite du repas de la veille au soir



Copyright DiabSurf