DiabSurf, le diabète sur l'Internet



Cercle vicieux / Cercle vertueux


Autoaggravation de l'hyperglycémie

L'hyperglycémie est due :
• à une insuffisance absolue ou relative en insuline,
• et à un certain degré d'insulinorésistance,
qui conduisent à une augmentation de la production de sucre par le foie, et à une difficulté de stockage du sucre dans le foie ou les muscles.

Mais il faut également signaler :
• que l'hyperglycémie chronique gêne le bon fonctionnement du pancréas (si toutefois il est encore capable de fabriquer de l'insuline, c'est-à-dire chez le diabétique de type 2),
• et qu'elle diminue la sensibilité des muscles à l'insuline (chez le diabétique de type 1 et chez le diabétique de type 2).

Autrement dit, il existe un cercle vicieux qui s'autoaggrave : l'hyperglycémie chronique diminue la capacité d'insulinosécrétion et augmente l'insulinorésistance, avec pour conséquence un facteur supplémentaire de majoration des glycémies. Ce mécanisme est aussi appelé glucotoxicité.

Il y a un cercle vicieux qui s'autoaggrave

L'hyperglycémie favorise l'hyperglycémie


Autoamélioration de la glycémie

Ce cercle vicieux qui s'autoaggrave est important à connaître, car il peut être inversé en cercle vertueux qui s'autoaméliore : la normalisation prolongée des glycémies augmente la capacité d'insulinosécrétion (chez le diabétique de type 2) et diminue l'insulinorésistance (chez le diabétique de type 1 et chez le diabétique de type 2) avec pour conséquence un facteur supplémentaire d'amélioration des glycémies.

Le cercle vicieux peut être inversé en un cercle vertueux qui s'autoaméliore

La normalisation prolongée des glycémies améliore la sécrétion d'insuline (DT2), diminue l'insulinorésistance (DT1 et DT2) et s'autoaméliore
 elle-même


La clé du succès

La compréhension des phénomènes de cercle vicieux et de cercle vertueux est une des clés du succès du traitement du diabète.

En effet, ces phénomènes interviennent quel que soit le type de diabète (insulinodépendant ou non insulinodépendant) et pour tous les types de traitement, et on ne peut donc espérer un effet optimal du traitement médicamenteux que si l'alimentation est équilibrée et si l'activité physique est régulière.

On ne peut espérer un effet optimal du traitement par les comprimés ou par l'insuline en l'absence d'alimentation équilibrée et d'activité physique régulière



Copyright DiabSurf